Apprendre le piano à 60 ans : est-ce possible ? Que vous soyez senior, ayez 50, 60, 70, 80 ou 90 ans, voire plus, est-il possible d’apprendre le piano ?

Apprendre le piano à 60 ans : mon avis

Des obstacles mentaux

Est-il possible d’apprendre le piano à 60 ans, 70 ans, 80 ans, voire plus ? La réponse à cette question est très simple : OUI ! En effet, ce n’est pas parce que l’on prend de l’âge qu’il n’est plus possible de commencer un art, même aussi complexe que le piano.

Le syndrome de la comparaison

Le principal blocage des adultes voulant se mettre au piano est avant tout mental. La plupart des adultes qui n’ont jamais touché à un piano de leur vie rêvent de commencer cet art si noble mais perdent toute foi dès qu’ils voient un pianiste plus expérimenté qu’eux jouer un morceau.

Ils se trouvent alors tout un tas de prétextes pour ne pas commencer, et bien souvent, c’est inconscient. Parmi ces « prétextes » nous avons le fameux syndrome du « je n’y arriverais jamais » et le syndrome de la comparaison « oui mais il ou elle joue depuis plus longtemps que moi, ce n’est même pas la peine que j’essaie ».

Le syndrome de l’impatience

Et puis il y a les courageux qui essaient tant bien que mal de commencer à jouer mais perdent la motivation au bout du 3ème essai… Ils ne sont pas à blâmer car commencer une nouvelle discipline demande toujours plus d’efforts au démarrage. Souvenez-vous de la première fois où vous avez voulu apprendre à conduire… Les efforts étaient plus colossaux qu’après 6 ou 7 semaines d’apprentissage.

C’est normal, il faut laisser à votre cerveau le temps de s’habituer. Surtout qu’au démarrage il y a beaucoup de nouveaux paramètres à gérer. Par exemple, la position des mains, votre position en général une fois assis à votre piano, la lecture de la partition, les notes à déchiffrer, les altérations etc.

Certains débutants rechignent devant la lecture de notes, qu’elle soit en clé de sol ou en clé de fa, ce qui leur fait souvent perdre patience…

Des clichés sur l’âge d’apprentissage

Faut-il commencer jeune pour réussir ?

Parmi les nombreux clichés que l’on retrouve sur l’apprentissage tardif du piano, on trouve le plus répandu : « il faut commencer jeune pour réussir dans la musique ». Que ce soit dans un but professionnel ou non, ce cliché a encore aujourd’hui la peau dure.

apprendre le piano à 60 ans

Combien de fois avez-vous entendu que si vous ne passiez pas par le conservatoire à tel âge vous ne pourriez jamais apprendre le piano ?

Le cliché de l’âge

Ces clichés ont la peau dure, néanmoins ils n’en demeurent pas moins faux. Bien entendu, tous les musiciens qui commencent à apprendre le solfège et le piano à un très jeune âge (généralement à moins de 10 ans) ont une avance considérable sur vous.

C’est un fait et un apprentissage musical dans une école ou un conservatoire est un atout majeur. Le cadre, les professeurs et les exercices permettent aux débutants de progresser beaucoup plus rapidement.

C’est bien normal, ils pratiquent et s’entraînent depuis bien plus longtemps que vous ! Néanmoins, ce n’est pas parce que des jeunes de 10 ans ou 20 ans jouent mieux que vous et vous impressionnent que vous ne serez jamais capable d’en faire autant… voire plus !

Des avantages à commencer sur le tard ?

Un apprentissage différent

L’avantage de commencer le piano sur le tard, c’est que vous assimilez plus vite les connaissances de part votre maturité et le recul que vous avez sur les choses. Cela ne signifie pas que le solfège est plus simple ou que la technique pianistique sera plus facile à acquérir… Néanmoins, vous avez des capacités d’apprentissage différentes d’un enfant et surtout, vous êtes généralement plus patients qu’eux !

La patience

Ce n’est pas le cas de tous les enfants, mais il arrive que nombre d’entre eux soient impatients d’avancer, impatients de jouer un morceau difficile alors que ceux-ci peinent encore avec les bases. Votre atout est donc votre savoir-être et la patience que vous avez pu acquérir avec l’âge.

Avec de la pratique et de l’entraînement, vous serez capable dans peu de temps (1 mois environ) de déjà maîtriser les bases du solfège et jouer vos premiers morceaux faciles au piano. Pourvu que vous vous y mettiez bien sûr !

Une paume de main formée

L’autre avantage dont on ne vous parlera jamais est la paume de votre main. En effet, une fois passé l’âge adulte, votre paume de main est formée. A contrario, la paume de main des enfants n’a pas fini de grandir.

De ce fait, vous serez capable de jouer des morceaux de piano difficiles que certains enfants auront encore du mal à faire.

Comment commencer à jouer du piano ?

Maintenant que vous savez qu’il est tout à fait possible de commencer le piano, même à 60 ans et en partant de zéro, voyons concrètement comment est-ce que vous pouvez vous y mettre.

Des méthodes pour adultes

La première chose à faire si vous débutez à 60 ans c’est de rechercher des méthodes de piano pour les adultes, mais aussi et surtout, vous entourer de méthodes spécialisées pour les débutants.

Parmi les nombreuses méthodes au format papier, je vous conseille les méthodes suivantes :

1er livre

Je débute… Le clavier ou le piano avec arrangeur, Christophe Astié

Ce livre est une référence incontournable pour les grands débutants. Ludique, imagé et concret, ce livre vous permettra de vous familiariser avec les notions élémentaires du solfège. Par exemple, comment lire une partition simple ? Comment jouer de petites mélodies simples ? Etc.

2ème livre

Le piano pour adulte débutant, Thierry Masson, éd. Henry Lemoine

Une autre référence pour les débutants. Moins ludique que le livre de Christophe Astié, il vous permettra néanmoins d’approfondir vos connaissances en solfège avec, pour chaque partition, des exemples concrets de ce que vous apprenez.

Un excellent livre à acheter et à feuilleter une fois le livre de Christophe Astié terminé.

3ème livre

A dozen a day, Edna Mae Burnam

Enfin, ce troisième livre vous permettra de vous échauffer en douceur avec de petites suites de notes toutes simples, en clé de sol et en clé de fa. Idéal pour se préparer avant de jouer.

Jouer de petites mélodies très simples

Eviter les partitions trop difficiles

En tant que débutant, il vous faut commencer par des mélodies très simples. L’erreur commune faite par les débutants est de vouloir tout de suite apprendre de longs morceaux, difficiles au niveau du rythme, et bourrés de lignes supplémentaires.

Jouer de petits thèmes

Non. Ce qu’il vous faut, c’est jouer des mélodies très simples, même des versions simplifiées de partitions longues pour vous mettre en confiance et vous permettre de réaliser que oui. C’est possible de jouer de beaux morceaux et bien, même pour un senior débutant.

Vous pouvez pour cela trouver des versions faciles de thèmes très connus. Par exemple, le thème de Harry Potter.

Ou encore la partition de la Marseillaise, Bella Ciao ainsi que le thème de la Lettre à Elise.

Des cours de piano en ligne pour les débutants

Enfin, il n’est jamais trop tard pour prendre vos premiers cours de piano alliant théorie avec pratique. Pour aller plus loin et commencer gratuitement vos premiers cours de piano et de solfège, inscrivez-vous dans la barre en haut de votre écran. Inscrivez votre meilleure adresse email et recevez vos premiers cours de piano gratuits.

Sous format numérique, ces cours vous permettront de jouer depuis chez vous, en toute tranquillité à votre rythme.


Vous avez aimé cet article ? Partagez-le et commentez-le !

Pour aller plus loin et prendre vos premiers cours de piano et de solfège en ligne, cliquez ici !

Découvrir la chaîne Youtube en cliquant ici !

Rejoindre la page Facebook.


Leave a Reply

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.