L’arrangement est un terme fréquemment utilisé en composition musicale. Mais de quoi s’agit-il exactement ? Quel lien entre création musicale et le fait d' »arranger » des œuvres ? des partitions ?

Définition

Selon le Larousse

Il s’agit de la « transformation d’une œuvre en vue de son exécution par plusieurs voix, c’est-à-dire des instruments différents. »

Selon l’Encyclopédie de la musique

« Libre adaptation, pour une formation orchestrale, une chanson, un thème populaire ou toute autre pièce de musique. »

Exemple d’arrangement

Voici un exemple de chanson : Petite Marie de Francis Cabrel

Voici sa partition pour guitare.

petite marie guitare

Voici à présent la même partition réarrangée pour piano.

arrangement petite marie piano

Comme cette partition a été réécrite dans le but d’être jouée par un autre instrument, on dit que cette partition est réarrangée. Donc « remise en ordre » pour être jouée par une autre voix, un autre instrument. C’est ainsi qu’on parle d‘arrangement.

Plusieurs types d’arrangement

L’arrangement peut se décliner dans de très nombreux cas. Voici ici les 2 types d’arrangement les plus courants :

1er type : arrangement stricto sensu

Il s’agit de l’arrangement évoqué dans l’exemple ci-haut. Il s’agit de prendre une mélodie, un thème de départ pour un instrument, une voix chantée et de « créer » une partition pour un autre instrument qui n’existait pas auparavant. Ce processus est identique si l’on souhaite passer d’une partition seulement écrite pour piano à une partition écrite pour orchestre.

Par exemple : une partition de piano nommée Air d’Helios n’existe que pour le piano. Un guitariste souhaiterait jouer ce fameux Air d’Helios mais cette partition n’existe que pour piano. Il va donc lui falloir la réarranger afin que cette partition originalement écrite pour piano puisse être jouée à la guitare.

2ème type : arrangement de remaniement

Ce deuxième type d’arrangement est de plus en plus courant à l’ère du digital et des musiques de film car il consiste à « mixer » différents thèmes, différentes chansons pour former ce qu’on appelle des « medleys ». Il s’agit ici de sélectionner des parties d’œuvres et de les rassembler pour former quelque chose de nouveau, qu’on appelle couramment un medley.

Exemple 1 : Walt Disney Films, arr. pour orchestre

Différentes œuvres d’une même compagnie « accolées » les unes après les autres : ces œuvres ont été arrangées de manière orchestrale, puisqu’on entend plusieurs instruments.

Exemple 2 : Medley extrait de la saga de films Harry Potter

Différents thèmes connus des différents films regroupés savamment (donc réarrangés) pour être joués à plusieurs instruments et ainsi former une nouvelle musique en seulement 4.38.

Et un peu d’histoire…

Un développement moderne

La pratique de l’arrangement se développe vers 1920 ainsi que dans le monde du jazz à partir de 1925. Ce sont des orchestres notoires aux noms de Duke, Ellington, Benny Carter et Fletcher qui s’attèlent à réécrire des œuvres entières.

Une pratique ancienne

Précisions que l’arrangement ne se limite pas à une époque, l’arrangement est une technique pratiquée quels que soient les styles de musique. La musique classique connaît et utilise l’arrangement depuis déjà quelques siècles.

Quelques noms à retenir

Les grands arrangeurs

On retiendra les noms de Max REGER, Charles KOECHLIN, Arnold SCHOENBERG et Ivan JULLIEN. Précisons que les ouvrages de Charles KOECHLIN et Arnold SCHOENBERG servent de base à l’arrangement. L’ouvrage d’Ivan JULLIEN donne beaucoup plus de détails sur les techniques d’arrangement modernes.

Max REGER

Compositeur et chef d’orchestre allemand, il étudie l’orgue de manière approfondie. C’est pour cette raison qu’on lui doit les arrangements pour orgue de Jean-Sébastien BACH ainsi que les œuvres de MOZART.

Charles KOECHLIN

Compositeur français, on lui doit de très nombreux ouvrages de référence pour la composition et la musique en général. Pour l’étude de l’arrangement, son Traité de l’orchestration sert de base pour étudier les différentes voix, c’est-à-dire les différents instruments.

Arnold SCHOENBERG

Il arrangera l’œuvre de Max REGER Suite romantique en 1912.

Ivan JULLIEN

Compositeur, arrangeur et chef d’orchestre, il arrange et compose pour de nombreuses musiques de film comme Le passager de la pluie et arrange pour des artistes de renom comme Charles Aznavour, Charles Trenet, Michel Legrand, Henri Salvador, Elton John, etc.

Un livre moderne pour apprendre l’arrangement

Traité de l’arrangement, Ivan JULLIEN

La référence pour l’arrangement. Ce traité moderne et actuel est divisé en 8 livres et traite de tous les sujets liés à l’arrangement. Il couvre les styles actuels ainsi que le jazz, le classique, la musique contemporaine, de film etc.

Volume 1 : ici.


CSP
CSP

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.