La note carrée et le bâton de pause sont deux symboles que vous avez peut-être déjà vus dans vos partitions. Mais à quoi correspondent-ils ? Quels sont ces deux bizarreries du solfège ?

LA NOTE CARRÉE ET LE BÂTON DE PAUSE

2 bizarreries du solfège ?

La note carrée et le bâton de pause

Avez-vous déjà vu ces deux symboles dans l’une de vos partitions ?

  NOTE CARRÉE                                                    BÂTON DE PAUSE    

Il s’agit de la note carrée et du bâton de pause. Aujourd’hui on considérerait ces 2 symboles comme des bizarreries du solfège. En réalité il n’en est rien. Il s’agit tout simplement de 2 anciens symboles de solfège que l’on utilisait très fréquemment au Moyen âge et qui sont tombés en désuétude aujourd’hui. La note carrée est une ancienne figure de note.

Les figures de notes aujourd’hui

Ronde, blanche, noire, croche…

L’une des premières choses que l’on apprend aujourd’hui quand on débute le rythme, ce sont les figures de notes, c’est-à-dire cela :

On apprend que les notes de musique (Do, Ré, Mi, Fa, Sol, La et Si) peuvent avoir des formes et des couleurs différentes. C’est pourquoi certaines figures de notes sont blanches, d’autres noires, d’autres avec une hampe* et d’autres sans.

*La hampe est la barre verticale accolée à la forme ronde qui compose la note.

Chaque figure de notes a un nom particulier. On recense au total 7 figures de notes qu’on appelle dans l’ordre :

1. Une ronde 2. Une blanche 3. Une noire 4. Une croche 5. Une double croche 6. Une triple croche 7. Une quadruple croche

Des figures de notes et des silences

Ces 7 figures de notes sont associées à 7 silences et que l’on peut récapituler ainsi :

Quand les rondes avaient des ancêtres… carrées.

Une huitième figure de notes

La note carrée

Si aujourd’hui nous n’utilisons que 7 figures de notes, il existait toutefois au Moyen âge une figure de note supplémentaire appelée la note carrée. Cette note carrée est représentée de 3 manières :

On reconnaît au milieu la représentation présentée au début de cet article, ainsi que deux variantes utilisées à l’époque et que l’on peut encore retrouver dans certaines partitions classiques.

Son histoire : d’où vient-elle ?

La note carrée est un souvenir du Moyen âge. Le terme de « note carrée » renvoie à l’ancien système de notation des notes de musique.

Au Moyen âge, les notes de musique n’ont pas l’allure que nous leur connaissons aujourd’hui. Voici l’esthétique moderne et habituelle des notes de musique sur une partition :

partition ex

Maintenant, voici l’allure des notes de musique au Moyen âge :

Ces notes ont comme vous le voyez une allure carrée. Et c’est bien normal puisque c’était l’usage à cette époque. L’évolution ayant fait son œuvre, on est progressivement passé d’une esthétique carrée, parfois en losange, à celle que nous connaissons aujourd’hui.

C’est pourquoi la note carrée est représentée de cette manière :

et cela explique également pourquoi elle a évolué de cette manière avec des formes plus arrondies :

Sa fonction : à quoi servait-elle ?

La note carrée était une note dont la durée était très longue : celle-ci valait 2 rondes, soit 1 note carrée = 2 x 4 temps = 8 temps. Il s’agissait donc d’une figure de note adaptée pour des rythmes très lents.

Et un huitième silence

Le bâton de pause

A cette note carrée était associée un silence appelé bâton de pause, et qui a lui aussi disparu car tombé en désuétude.

Histoire et fonction



CSP
CSP

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.