FRANCE
contact@coursdesolfegeetpiano.fr

Les gammes en solfège

Apprendre le piano : c'est facile et ça commence maintenant !

Les gammes en solfège

solfège

Les gammes en solfège est sont des concepts difficiles à comprendre pour un débutant. Découvrez sans plus attendre ce qu’est une gamme, à quoi elle sert et les types de gammes existantes.

Les gammes en solfège

Une gamme est une échelle de notes consécutives qui sert ensuite de base à une oeuvre musicale. Etant donné qu’il existe pléthore d’échelles musicales, notre étude des gammes ne peut être que partielle car, comme les accords, il en existerait des dizaines et des dizaines !

Puisque nous vivons en Occident, nous traiterons uniquement des gammes principales que vous retrouverez en écoutant du jazz, de la musique de film ou encore du classique.

Les gammes : définition

Définition

Qu’est-ce qu’une gamme ? À quoi sert-elle ? Selon la Théorie de la musique d’Alphonse DANHAUSER, une gamme est « une série de sons conjoints ». Par exemple, la suite de notes Do, Ré, Mi, Fa, Sol, La, Si, Do.

Selon le Larousse, du grec gamma, une gamme est un « fragment de l’échelle musicale qui se caractérise par sa structure. »

Le solfège pour les Nuls de Michael Pilhofer définit plus simplement la gamme comme « une échelle constituée de notes consécutives […] servant de base à une pièce de musique ».

Quant à l’Encyclopédie de la musique, la gamme est « une série de sons conjoints, ascendants ou descendants, disposés à des intervalles convenus ».

Gammes et intervalles

Chaque gamme est constituée d’un ensemble d’intervalles, c’est-à-dire d’un ensemble de tons et de demi-tons. L’organisation des tons et des demi-tons au sein d’une série conjointe de notes détermine à quelle gamme nous aurons à faire. Par exemple, une gamme majeure, une gamme mineure naturelle, etc. Cette organisation est donc très importante !

Par exemple, si on prend la série de notes Do, Ré, Mi, Fa, Sol, La, Si et Do, les tons et les demi-tons sont organisés d’une certaine manière. Entre Do et Ré, nous avons 1 ton. Entre Ré et Mi nous avons 1 ton, entre Mi et Fa nous avons 1/2 ton etc.

La gamme de Do majeur

Cette série de notes correspond à la gamme de Do majeur que nous allons aborder juste après. Retenez juste pour l’instant que si nous avions disposé les tons et les demi-tons d’une autre manière, nous aurions eu affaire à une autre gamme.

Par exemple, avec la série de notes Ré, Mi, Fa, Sol, La, Si, Do, Ré. Si on compte le nombre de tons et de demi-tons entre chaque note, on se rend compte que la disposition de ces tons et demi-tons n’est pas la même que dans la précédente série de notes, Do, Ré, Mi, Fa, Sol, La, Si, Do.

Entre nous avons Ré et Mi nous avons 1 ton, comme pour la suite de notes Do, Ré, Mi, Fa, Sol, La, Si, Do. En revanche, à partir de l’intervalle Mi-Fa, nous avons 1/2 ton. La disposition des tons et des demi-tons ayant changé, il s’agit d’un autre type de gamme.

Les types de gammes

Il existe de nombreuses gammes, que ce soit au sein de la musique occidentale ou au sein de la musique extra-européenne, comme la musique oriental par exemple.

Dans la musique tonale occidentale, certaines gammes sont plus connues que d’autres et aussi plus fréquemment employées. Les gammes majeures et des gammes mineures en sont un parfait exemple. Il existe également d’autres gammes que nous verrons ensemble dans ce cours : la gamme chromatique, la gamme par tons…

La gamme majeure

Les gammes majeures sont sans conteste les plus connues avant les gammes mineures. Pour rappel, il existe une gamme majeure et plusieurs types de gammes mineures.

Un ordre de tons et demi-tons précis

Une gamme majeure se constituera toujours de cet ordre de tons et de demi-tons : 1 ton – 1 ton – 1/2 ton – 1 ton – 1 ton – 1 ton – 1/2 ton

La gamme de Do majeur

Toute gamme, donc toute série de notes, respectant cet ordre de tons et de demi-tons sera qualifiée de gamme majeure. C’est le cas avec la première gamme que nous avons vue qui était une gamme de Do majeur.

Si une série de notes ne respecte pas cet ordre précis de tons et de demi-tons, alors ce n’est pas une gamme majeure. Par exemple, si on avait eu un ordre de tons et de demi-tons comme celui -ci :

1 ton – 1 ton – 1/2 ton – 1 ton – 1 ton – 1 ton – 1 ton

Ce n’est pas une gamme majeure car en dernière position nous n’avons pas de demi-ton mais 1 ton. Il ne peut donc s’agir d’une gamme majeure car l’ordre de tons et de demi-tons évoqué précédemment n’est pas respecté.

Un autre exemple : la gamme de Ré majeur

Comme pour la gamme de Do majeur, on doit respecter l’ordre de tons et de demi-tons évoqué ci-haut. La gamme de Ré majeur, de par son nom, nous donne la première note de la gamme, c’est-à-dire Ré.

La gamme de Ré majeur

L’ordre des tons et demi-tons, 1 ton – 1 ton – 1/2 ton – 1 ton – 1 ton – 1 ton – 1/2 ton, étant respecté, nous avons bel et bien une gamme de Ré majeur.

Ce procédé s’applique à toutes les notes de musique : ainsi, nous pouvons construire des gammes majeures. Qu’en est-il à présent des gammes mineures ?

Les gammes mineures

Il existe plusieurs types de gammes mineures au contraire de la gamme majeure. Les 3 gammes mineures principales sont les suivantes : la gamme mineure naturelle, la gamme mineure harmonique et la gamme mineure mélodique. La gamme mineure la plus employée dans nos musiques est la gamme mineure harmonique.

La gamme mineure harmonique

Toute série de notes respectant cette disposition de tons et de demi-tons sera qualifiée de gamme mineure harmonique :

1 ton – 1/2 ton – 1 ton – 1 ton – 1/2 ton – 1 ton et 1/2 – 1/2 ton

En voici un exemple :

Gamme de La mineur harmonique

La gamme mineure harmonique est présente dans toute la musique occidentale. On la retrouve chez Jean-Sébastien Bach ou encore Brahms.

La gamme mineure naturelle

Toute série de notes respectant cette disposition de tons et de demi-tons sera qualifiée de gamme mineure naturelle :

1 ton – 1/2 ton – 1 ton – 1 ton – 1/2 ton – 1 ton – 1 ton

En voici un exemple :

les gammes en solfège
Gamme de La mineur naturel

Cette gamme était fréquemment utilisée à la Renaissance. Elle est présente dans les musiques dites « anciennes » ainsi que dans les musiques extra-européennes.

La gamme mineure mélodique

Cette gamme a pour particularité d’être différente selon que les notes soient ascendantes ou descendantes, chose qu’on ne trouve pas dans les autres gammes mineures.

En montant, toute série de notes respectant cette disposition de tons et de demi-tons sera qualifiée de gamme mineure mélodique ascendante :

1 ton – 1/2 ton – 1 ton – 1 ton – 1 ton – 1 ton – 1/2 ton

En voici un exemple :

les gammes en solfège
La gamme de La mineur mélodique ascendante

Voici un exemple de gamme mineure mélodique descendante :

les gammes en solfège
Gamme mélodique descendante

D’AUTRES GAMMES

Les gammes en solfège ne sont pas réduites aux gammes majeures et mineures. Il existe d’autres gammes, plus ou moins utilisées en musique et dans notre culture occidentale. Parmi elles, nous retrouvons la gamme chromatique et la gamme par tons.

La gamme chromatique

Parmi les gammes en solfège se trouve également la gamme chromatique. Du latin chromaticus, le terme de « chromatique » signifie en musique « qui procède par demi-tons consécutifs ».

Définition

Une gamme chromatique est une gamme exclusivement constituée de demi-tons. On appelle cette gamme « chromatique » en référence au demi-ton chromatique.

Illustration de la gamme

les gammes en solfège
Gamme chromatique

Cette gamme, donc cette série de notes, est un peu particulière car il n’y a pas de note tonique ou de note dominante à proprement parler. Etant donné qu’entre chaque note nous avons 1/2 ton, la progression des notes est régulière : on s’attend à entendre le demi-ton suivant à chaque fois. Il n’y a pas d’accent sur une note en particulier.

Au total, ce sont douze demi-tons successifs qui composent cette gamme.

Des dièses et des bémols

On utilise les dièses pour exprimer les demi-tons lorsque la série de notes est ascendante :

les gammes en solfège
Gamme chromatique ascendante (#)

Et on utilise les bémols lorsque la série de notes est descendante :

les gammes en solfège
Gamme chromatique descendante (b)

Voici un exemple de musique écrite avec la gamme chromatique :

Le vol du bourdon de Nikolaï Rimski-Korsakov est une musique composée pour son opéra Le Conte du tsar Saltan.

La gamme par tons

Parmi les gammes en solfège, nous avons aussi la gamme par tons. Après avoir vu la gamme chromatique, constituée uniquement de demi-tons, voyons celle ne comportant que des tons.

La gamme par tons

Celle-ci est très facile à retenir mais attention ! n’oubliez pas que le Fa est un Fa# car entre Mi et Fa il n’y a qu’un demi-ton. Nous sommes obligés d’élever le Fa et les notes suivantes en dièse pour garder l’ordre :

1 ton – 1 ton – 1 ton – 1 ton – 1 ton – 1 ton – 1 ton

Cette règle s’applique, bien entendu, quelle que soit la note de départ de la gamme.

Les gammes en solfège : une multitude possible…

D’autres gammes existent ! comme la gamme pentatonique, la gamme hongroise ou encore la gamme acoustique. Moins fréquentes que les gammes évoquées jusqu’ici, sachez toutefois qu’elles existent et qu’on s’en sert pour composer de la musique. Par exemple, la gamme pentatonique est très prisée chez les guitaristes.

CONCLUSION

Les gammes en solfège sont nombreuses et variées. Les principales gammes utilisées en musique occidentale sont les gammes majeures et les gammes mineures. Parmi ces gammes mineures, certaines sont moins utilisées de nos jours qu’à l’époque grégorienne et qu’à la Renaissance.

Il existe d’autres gammes que celles-ci comme la gamme chromatique, la gamme par tons ou encore la gamme pentatonique. Le point commun entre toutes ces gammes ? Le fait qu’il y ait un ordre de tons et demi-tons précis à respecter.


Vous avez apprécié ce cours sur les gammes en solfège ?

Pour aller plus loin et découvrir les cours de piano et solfège en ligne, cliquez ici !

Découvrir la chaîne Youtube !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.